Le prix Zind-Kala-Wasté 2016 • Résumé de l’édition

Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016 •

Le Zind-Kala-Wasté s’est déroulé à Paris au Réservoir, salle de concert mythique pour les débutants, les confirmés, les non confirmés mais bientôt confirmés, pour les réalisateurs, les Iréalisateurs, les one-man-shows, les artistes qui galèrent, les riches artistiquement, les doués, les loosers, les monuments de la musique, etc.

Bref, un vrai lieu d’expression libre à Paris, ce qui est plutôt rare de nos jours avec toutes ces guerres qui engendrent la peur…
 
Affiche du dessinateur Na! pour le Zind-Kala-Waste 2016
 

Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016, environ 150 personnes au Réservoir à Paris

Pas de politique dans la salle et pas de subventions, persona non grata. Mary de Vivo nous accueille avec son sourire et son professionnalisme avec un seul but : remplir le Réservoir sinon, gare à vous ! Bon, on m’a comme même fauché une bouteille de champ’, coquins de Parisiens !

Zind-Kala-Wasté 2016: Les Mellino ont fait péter le bouchon du Réservoir

Alors, allons-y. Et bien, pour une fois, le Zind-Kala-Wasté a fait le plein avec environ 150 personnes, ce qui est bien. Les ex-Négresses Vertes, à savoir le groupe Mellino, ont fait péter le bouchon du réservoir.
 

 

 
© Photo de La Brouillonneuse pour le Zind-Kala-Waste 2016
 
Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016 • Les Mellino

Performance sympathique, pro et, en plus, ils ont la classe ! Bref, l’homme des marais s’est posé et il est reparti sur la pointe des pieds… L’histoire n’est pas terminée avec les Mellino. La Bodega s’ouvrira à nouveau…

Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016: María Verónica Ramírez lauréate de l’édition 2016

 
María Verónica Ramírez et le Zind-Kala-Wasté 2016
 
© Photo de Joël Maître
 
Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016 • María Verónica Ramírez depuis son temple de Buenos Aires

María Verónica Ramírez de Buenos Aires est la lauréate de cette édition 2016, le Zind-Kala-Wasté la récompense par un chèque de 250 euros pour l’ensemble de son oeuvre avec son défunt compagnon de vie Caloi « el monumentale ».
 

 

 

 
N’oublions pas la diffusion du docu-clip-expérimental-reportage de Joël Maître : certains comprennent ce travail d’autres non. De tout façon, on s’en balance, pas le choix, non ?
 

 
Le but étant de toujours essayer d’aller plus loin…

Le Réservoir du Zind-Kala-Wasté 2016: Hocine Slimane en grande forme malgré le bruit des fourchettes

 
Hocine Slimane aussi était de la fête avec son One Man Show. Allez-le voir, Hocine est un mec bien qui donne tout sur scène, même si parfois je le trouve un poil trop poli avec son public. On ne vit qu’une fois, Hocine, fais-moi trembler les théâtres, please.
 

 
© Photo de Joël Maître
 
Enfin, une très belle rencontre : celle de la Brouillonneuse de l’Estaque, mais avant tout parisienne pour toujours dans son cœur. Pour nous, c’est les meilleurs. Je sais de quoi je parle, j’en ai une à la maison.

La brouillonneuse nous a fait 17 photos superbes et une chose est sûre : on a vraiment envie qu’elle soit la photographe du Zind-Kala-Wasté pour les prochaines éditions car, en plus, elle est sympa.

Bon, je crois que je n’ai oublié personne donc, l’année prochaine, on fera mieux. Ah oui, Mary de Vivo nous met un 15 sur 20 pour le Zind-Kala-Wasté 2016, par contre un 0 sur 20 pour la com.’…

C’est noté.

Le Zind-Kala-Wasté vous remercie and the road for 2017 starts now…

ZKW 2016